Un NenuFAR pour observer l’Univers

Situé à Nançay, le Projet NenuFAR sera en 2020 le plus grand radiotélescope basse fréquence au monde

La Station de Radioastronomie de Nançay, l’un des 3 sites de l’Observatoire de Paris, exploite et développe des instruments scientifiques destinés à la radioastronomie basse fréquence (30 MHz à 10 GHz).

Le Projet NenuFAR (New Extension in Nançay Upgrading loFAR) sera en 2020 l’un des plus grands radiotélescopes basse fréquence au monde. Etendu sur 13 hectares, il sera composé de plus de 1900 antennes et permettra l’observation des origines de l’univers, notamment l’Age Sombre encore jamais observé.

A ce jour, plus de 980 antennes ont été installées sur le site, implantées au centimètre près avec l’aide de deux récepteurs GNSS SP60 en mode RTK. L’installation et la calibration de ces centaines d’antennes seront validées par un hélicoptère instrumenté, lui-même guidé avec précision en temps réel par les récepteurs GNSS SP60.

Pour en savoir plus la Station de Radioastronomie de Nançay

Pour en savoir plus sur le projet NenuFAR